top of page

@JoliotEnLutte

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

#SoutienAKaiTerada

Pour suivre notre web-série : c'est ici !


Actualité récente

Vendredi 16 décembre 2022

Pour rappel, le rectorat de l'académie de Versailles s'est appuyé sur le rapport de la mission à 360° de mars 2022 pour suspendre puis muter Kai Terada, mais a toujours refusé de lui fournir ces documents, empêchant ainsi notre collègue de prendre connaissance des faits précis qui lui étaient reprochés et de pouvoir construire sa défense. Le rectorat refusant de communiquer le rapport de la mission à 360° à Kai Terada en dépit de ses nombreuses demandes, ce dernier avait saisi la CADA le 18 octobre 2022 pour forcer l'administration à lui communiquer l'intégralité du rapport, notamment les annexes et les notes d'audition, et non seulement la synthèse finale. La Commission a émis un avis favorable le 24 novembre 2022. Cet avis lui a été adressé, ainsi qu'au rectorat de l'académie de Versailles, le vendredi 16 décembre 2022. Plusieurs collègues du lycée ont fait la même démarche et ont reçu un courrier identique. Nous attendons désormais une réponse du Rectorat suite à l'avis favorable de la Commission.

Lien vers l'avis favorable de la CADA

 

Vendredi 9 décembre 2022

Suite aux élections professionnelles, la Fédération Sud éducation exige dans une lettre au Ministre la réintégration immédiate de Kai Terada au lycée Joliot-Curie de Nanterre.

Mercredi 7 décembre 2022

La médiatrice de l'Éducation nationale nous répond pour nous informer « qu'elle a fait part au cabinet du ministre de notre demande visant à ce qu'une réponse soit apportée à M. Terada ». (cf correspondance)

Mardi 6 décembre 2022

– Nouvel article dans le Café pédagogique.

– Remise en main propre à Pap Ndiaye de la question au gouvernement du député Maxime Laisney. Le Ministre se justifie en se cachant une fois de plus derrière le tribunal administratif, et en prétendant que la mutation de Kai Terada n'est pas une sanction ! (cf tweet de Maxime Laisney)

Lundi 5 décembre 2022

Nouvel article dans Le Parisien.

Dimanche 4 décembre 2022

Premier tweet de Pap Ndiaye après la fin du recours hiérarchique (sur Twitter) : « Les intimidations et menaces auxquelles font face des professeurs, d'où qu'elles viennent, sont inadmissibles. Nous agissons pour les soutenir et les protéger. » (sic).

Samedi 3 décembre 2022

Le ministre de l'Éducation nationale, Pap Ndiaye, refuse implicitement de faire droit au recours hiérarchique contre la mutation dans l'intérêt du service de Kai Terada qui lui a été adressé le 3 octobre. Cela ne met pas fin contrairement à ce qui a été dit dans certains média à la procédure, puisque le recours au fond est toujours en cours.


Fin du recours hiérarchique : refus de Pap Ndiaye
Samedi 3 décembre 2022

Pap Ndiaye, pour mettre fin à la situation ubuesque de Kai Terada il vous reste :


Des députés vous avaient interpellé pour que vous fassiez droit au recours
Question au gouvernement de Maxime Laisney  (plus d'infos)
Tweets d'interpellation de :  Éric Coquerel   Michel Sala   Danièle Obono   Aurélien Saintoul   Francesca Pasquini   Maxime Laisney

Les organisations syndicales vous avaient également interpellé à ce sujet
Communiqué intersyndical national SUD-CGT-FO-SNES-FSU-SNALC

Et on en avait même parlé dans la presse nationale
Article dans Libération
 

Pap Ndiaye, en refusant implicitement de faire droit au recours de Kai Terada ce samedi 3 décembre pour ne pas mettre dans l'embarras la rectrice Charline Avenel, vous vous êtes pleinement engagé dans la répression antisyndicale !

Honte à vous, qui prétendiez une semaine plus tôt avoir de bonnes relations avec les organisations syndicales !


Remarque Le fin du recours hiérarchique ne met pas fin contrairement à ce qui a été dit dans certains média à la procédure, puisque le recours au fond est toujours en cours.


Pap Ndiaye, rendez-nous Kai Terada !
D'ici le 3 décembre

Pourquoi il était important d'interpeller Pap Ndiaye  (version modifiable)
Question au gouvernement de Maxime Laisney  (plus d'infos)
Grande campagne d'affichage dans Nanterre
Réaction de l'institution : une inspectrice a ordonné à nos collègues directeurs d'écoles primaires de Nanterre de sortir dans la rue pour arracher une partie de nos affiches collées sur les panneaux d'affichage libre ! (cf mail et ici, point 9)
Notre communiqué sur les pratiques antidémocratiques au sein de l'Éducation nationale


Interpellation de Pap Ndiaye au salon de l'éducation
Le vendredi 25 novembre, Pap Ndiaye était invité à une conférence au salon de l'éducation.
Avec Kai Terada, nous nous sommes rendus à cette conférence pour l'interpeller.


Rassemblement devant le ministère de l'Éducation nationale
Mercredi 30 novembre à 14h30, Place Jacques Bainville, Métro Solférino
Notre communiqué d'appel au rassemblement
Communiqué d'appel au rassemblement Sud éducation 92
Communiqué intersyndical national SUD-CGT-FO-SNES-FSU-SNALC (sur Twitter)

Présence et discours des députés Éric Coquerel et Michel Sala
Présence et tweet d'interpellation du député Aurélien Saintoul
Tweet d'interpellation de la députée Danièle Obono

Nouvel article dans Libération

 


Collectif des réprimés de l'Éducation nationale

La répression de Kai Terada n'est pas un cas isolé. Depuis 2019, les cas de répression se multiplient dans l'Éducation nationale.  Les victimes de cette répression ont commencé à s'organiser au sein d'un collectif .
 


Retrouvez toutes les infos sur le collectif sur la page dédiée !
 

On en a gros !


Après la perte symbolique de la moitié des heures d'accompagnement personnalisé (français, mathématiques, orientation) l'année dernière en pleine crise covid, on nous annonce cette année la suppression de l'aide aux devoirs, des devoirs du samedi, de la totalité des demi-groupes en spécialité de première et de terminale... autrement dit de tous les dispositifs qui ont permis année après année une progression remarquable du niveau des élèves dans notre lycée. (cf Situation locale)

En parallèle, pour mater les équipes afin de faire taire toute contestation, le ministère a diligenté un audit nommé « mission 360° » . Cet audit mené par des IGEN a conduit à la rédaction d'une synthèse qui ne nous a jamais été transmise en dépit de nos demandes. En prétendant s'appuyer sur ce document secret, le ministère s'en prend violemment à l'un d'entre nous, Kai Terada, co-secrétaire départemental Sud éducation et plus ancien professeur de mathématiques du lycée Joliot-Curie, ardent défenseur du service public d'éducation très apprécié par l'ensemble des personnels du lycée pour ses nombreuses qualités : la veille de la rentrée, il apprend qu'il est suspendu 4 mois sans savoir pourquoi ; trois semaines plus tard, on lui explique au rectorat de Versailles qu'il n'a commis « aucune faute de nature à justifier l’ouverture d’une procédure disciplinaire » mais qu'il est malgré tout muté de force dans un autre établissement... (cf Affaire Kai Terada)

Ce cas de répression n'est malheureusement pas isolé. Le ministère applique depuis quelques années les mêmes méthodes sur l'ensemble du territoire pour faire passer en force ses réformes impopulaires. (cf Collectif des réprimés de l'éducation nationale)

Nous, personnels mobilisés du lycée Joliot-Curie, refusons de nous laisser intimider par ces méthodes antisyndicales, injustifiées et illégales. Nous nous battrons pour obtenir la synthèse écrite de la mission 360° et nous nous mobiliserons jusqu'à la réintégration de notre collègue Kai Terada.

bottom of page